Skip to main content

Thierry Hodiamont

Thierry Hodiamont est un auteur compositeur interprète belge de chanson française. Il allie des textes dotés d’une puissance, d’une qualité rares à notre époque et des arrangements musicaux superbement aboutis.

Parcours

Thierry Hodiamont

Ses premières chansons, textes et mélodies, datent des années 70. Les influences sont Dylan, Cohen, Caradec, Le Forestier… Dans les années 80 débute une longue série de stages, dont un travail vocal avec Kaya Anderson du Roy Hart Théâtre établi à Malérargues en France. Il rencontre Fabien Degryse, guitariste jazz issu de la célèbre Berklee School of Music (Boston USA), qui élabore ses premiers arrangements et met sur pied le groupe qui l’accompagne lors de nombreux concerts à Bruxelles : Escapade, Os à Moëlle, Soupape… et en Wallonie : Louvain-la-Neuve, Charleroi, Walcourt…

Trois prix viennent récompenser le travail de création de Thierry Hodiamont:

  • Prix du public aux Fêtes Romanes de Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles), ce qui lui permettra d’enregistrer une première « démo » de 12 morceaux.
  • Prix du jury au Festival de la Ville d’Ittre.
  • Le troisième prix au Concours de Chanson Française de la Ville de Charleroi.
image

Dans les années 90, Thierry Hodiamont privilégie quelque peu le théâtre (3 années de formation à la Kleine Academie, Bruxelles) mais, très vite, le virus « chanson » le reprend. Il imagine et monte à la Ferme du Chemin (Spy) un spectacle intitulé « Guitares à Gogo ». Et croise à nouveau la route de Fabien Degryse, devenu entre-temps une pointure du jazz à la discographie impressionnante, enseignant la guitare jazz au Conservatoire de Bruxelles et, lors de master classes à l’étranger, de Taiwan à Kinshasa. Les voilà repartis en formule acoustique (2 guitares) pour une série de concerts… Entre-temps, Thierry Hodiamont rencontre le luthier parisien Alain Quéguiner qui fabrique pour lui une guitare exceptionnelle, modèle Jumbo.

Nouvelles chansons, nouveaux concerts :

  • Septembre 2009 au Petit Théâtre Mercelis à Ixelles dans le cadre des Fêtes de la Communauté Française.
  • Au B’Izou à Anderlecht.
  • A la Ferme du Biéreau à Louvain-la-Neuve.
  • Au Rendez-vous au Village à Berchem-Sainte-Agathe.
  • Au Centre Culturel de Gemmenich…

Toutes les chansons ont le même refrain,
murmuré, hurlé ou sangloté : sans amour, t'es mort.

Janine Boissard

Nous voilà en 2010 et le rêve devient réalité. Le travail et le talent se devaient d’être récompensés : Thierry Hodiamont et Fabien Degryse décident d’enfin faire aboutir leur aventure musicale. Rejoints en studio par Bart De Nolf à la contrebasse et à la basse électrique, Gauthier Lisein aux percussions et Thibault Dille à l’accordéon, ils sortent un CD de 14 chansons : « Toute l’eau de mes rêves ». Thierry Hodiamont est, pour 13 de celles-ci, l’auteur, le compositeur et l’interprète. Fabien Degryse assure les arrangements et, bien entendu, les guitares.

Après la sortie de l’album Toute l’eau de mes rêves, il y eut des concerts, de beaux et -très- bons moments : le Rideau Rouge, le Théâtre Molière, la Chapelle de Profondsart, le B’Izou, le Café de la Rue, …

Et tellement de belles rencontres.

Quelques radios ont fait voyager ce premier album : sur Radio Montréal, l’émission « Plaisirs Therrien » de Pierre Therrien le nomme « album sortie étrangère de la semaine ». A Paris, une invitation de Brian Thompson pour un déjeuner-interview, connecté à WMBR (Boston, USA) pour l’émission « French Toast ». Et six ans d’affilée, une chanson différente de l’album sera sélectionnée pour leur album « compil de l’année ». Au Casino de Cayeux-sur-Mer, un « Trophée Lucy Paule » attribué par les auditeurs de Radio Passion FM (Marc Gérard) à La main sur le cœur. Ce morceau est également diffusé au Maroc, sur Radio Hexagone FM, par Denis Durand. Et sur Web radio Fil, « artiste de la semaine » grâce -encore- aux votes des auditeurs.

Comme les oiseaux migrateurs, les chansons sont faites pour traverser les cieux et s’inviter aux oreilles d’autres humains, là-bas, ailleurs. L’eau de mes rêves et celle de la vie ont continué de s’écouler…

Puis vinrent un nouveau matin, une nouvelle envie, de nouveaux rythmes, de nouvelles sensations, des débuts de chanson. Ensuite, le long travail d’écriture… Et ce besoin à la fois absolu et inexplicable : faire un nouvel album ! Contre vents et marées, à distance ou masqués, longuement, patiemment. Toujours Fabien Degryse aux arrangements et guitares, encore Thibault Dille à l’accordéon. Mais aussi Kathy Adam au violoncelle, Thierry Crommen à l’harmonica, Luke Cyrus Goetze à la lap steel guitar et l’ami Steve Louvat au banjo.

Et voilà -enfin- que déboulent pour vous, au bout du long galop de leur naissance, encore tout frémissants et couverts d’écume : Les chevaux blancs.

Au menu

  • Solo: chez vous, sous la tonnelle du jardin, ou bien au coin du feu. Juste une guitare et mes chansons (au chapeau). Un verre de vin, aussi… ?
  • Duo: avec mon complice de toujours, l’excellent guitariste Fabien Degryse / formule idéale pour petites salles et lieux de spectacle intimistes.
  • Trio: le plaisir du duo de guitares, enrichi de l’accordéon et des petites percussions.
  • Band:  la totale, pour salles, stades, autres planètes…

Échos