Ramasser dedans son cœur
Souvenirs et saveurs
Y remettre du feu
Les serrer tout au fond de soi
Petit fagot de bois
Où l’on se griffe un peu
Se réchauffer encore
Aux couleurs du décor
Y remettre du bleu
Et comme aux premiers jours
Aux rubans de l’amour
Recoudre des toujours

Tisser tout doucement
Le bord du tissu de son temps
Et fermer simplement
Le dernier maillon
Du printemps

Laisser monter en soi
Des parfums d’autrefois
Qui font tourner la tête
Chanter rien que pour soi
Ce vieil air d’autrefois
Qui annonçait la fête
S’interroger encore
Sur l’envers du décor
Qui déjà se révèle
Et comme aux premiers jours
Aux rubans de l’amour
Recoudre des toujours

Grimper tout doucement
Le bout de l’échelle de son temps
Et souffler simplement
Sur l’étincelle
Du printemps